Parler de ses émotions en français est un besoin vital

Laurent Rigaux Initiative de journalisme local — APF — Atlantique
L'Eau vive
Aller voir un médecin anglophone lorsqu’on est francophone peut être rebutant. Comment décrire une douleur «pas tout à fait à l’estomac, plus diffuse, avec des crampes» lorsque son anglais est sommaire? Parler de ses sentiments ou de ses angoisses est encore plus ardu. Plusieurs études démontrent l…