L’hiboulimique Harfang

Arthur Béague
L'Eau vive
Il est là, juste devant moi. 10 mètres nous séparent et pourtant il reste là impassible sur son poteau dans son épais manteau blanc. Sa tête pivote, un sourcil se lève de temps à autre pour être certain que je ne m’approche pas plus près. Je recule pour être sûr de pouvoir profiter du spectacle au m…