Au revoir Monsieur le sculpteur !

Michel Vézina
L'Eau vive
Je dois avouer qu’avant d’arriver dans la province, je n’avais pas entendu parler de Joe Fafard. Comme bien d’autres éléments du tissu communautaire des francophones de la Saskatchewan. Le premier vrai contact avec l’œuvre de Joe Fafard, c’est à la suite de ma participation à l’émission « Tour à to…